mardi 31 juillet 2012

Chats

Un chat est-il venu à passer dans la cour de récréation ? Avons-nous lu une histoire de chat ? La seule chose dont je me souviens, c'est d'avoir demandé aux Moyennes Sections de cette année-là de m'en dessiner un.
Ils étaient tellement différents et jolis qu'ils ne restait plus qu'à les découper de leur maigrelette feuille de papier à photocopie pour les rassembler sur un grand papier de couleur grand format ... nettement mieux non ?


lundi 30 juillet 2012

Les fonds, ça peut toujours servir ...

Il ne m'arrive pas souvent de faire faire aux enfants des productions "pour rien". Mais c'est parfois incontournable pour certaines activités gestuelles. Aussi, je garde toujours ces fonds dans un coin de la classe pour reservir (dans l'année, après on jette), surtout les jours où on est pressé.
Recyclage de rayures au rouleau en PS : on peut découper les décors pour le spectacle de Noël ( ou les faire découper par des MS) :
Recyclage d'un fond d'empreintes à l'éponge : et si on trempait les mains dans ce stock de peinture noire dont on ne sait pas quoi faire ?


dimanche 29 juillet 2012

Encres et bougie

Suite des archives

J'aime beaucoup travailler avec les enfants les encres colorées (la Créagel de Willalex en particulier) sur papier aquarelle mouillée. Le résultat est toujours spectaculaire.
Ici, pour des MS milieu d'année, j'ai proposé tout d'abord un travail "à l'aveugle" de réserve. Pour cela, les enfants ont utilisé une bougie taillée ( le côté sans mèche est taillée dans un taille-crayon, idée donnée par une de mes stagiaires) : sur les quatre feuilles assemblées au verso par de l'adhésif, quatre enfants ont fait un dessin "invisible" à la bougie, en faisant exprès de dépasser un peu sur la feuille du voisin. Puis ils ont recouvert d'encre sur le papier trempé. La bougie est restée en réserve et le tracé apparaît blanc.
J'ai ensuite enlevé l'adhésif, et retourné l'ensemble des quatre feuilles. Nous avons appliqué la même règle, mais cette fois, pas de bougie mais un pastel noir : le dessin était visible. C'était drôlement plus facile !
J'ai ensuite enlevé l'adhésif, perforé les feuilles et je les ai assemblées avec un petit brin de raphia pour en faire un faux- mobile.


samedi 28 juillet 2012

Encres magiques

Suite de mes archives.

Quand j'avais les Petits, j'avais acheté des encres magiques chez Willalex, mais finalement, je ne savais pas trop quoi en faire : quand on veut apprendre aux enfants les mélanges colorés, si on leur montre qu'en passant un révélateur le jaune devient rouge et le rouge jaune, "ça le fait pas" comme dirait ma fille ...
Puis finalement, j'ai trouvé un moyen. Je n'ai pas du tout parlé de mélange coloré, juste d'un produit magique qui change les couleurs. Et pour que cela soit plus clair, les enfants ont donné juste un coup de rouleau imbibé de révélateur sur des gribouillis d'encres réalisés préalablement. Pour de Petits, le travail de maîtrise du rouleau passé tout droit est intéressant. Mais à faire obligatoirement sous surveillance, sous peine de passages à répétitions, il faut que l'effet de" bande " subsiste sinon la magie ne se verrait plus !

vendredi 27 juillet 2012

Productions à partir de Miro

En rangeant mes armoires, j'ai trouvé des productions faites avec mes PS de l'époque.

J'ai travaillé sur un tableau de Miro, Bleu II,

en suivant les propositions données par Nanoug sur son blog.

Comme mes élèves étaient plus jeunes que ceux de Nanoug, nous avons observé la reproduction de Bleu II, mais ensuite, je leur ai proposé des feuilles de couleur et des gommettes en un premier temps pour reproduire le tableau.
C'est ensuite, après discussion, qu'ils se sont lancés dans une représentation à la peinture de "la ligne et des cailloux"

Il y a eu aussi la possibilité de coloriages au pastel, version courte sur papier bleu et version longue sur papier blanc ...


On voit bien que tracer des ronds grands et petits, c'est plus difficile que de coller des gommettes...
Nous avons aussi travaillé ensuite sur ce tableau :
J'ai uniquement donné aux enfants une photocopie qu'ils devaient colorier à la peinture  (d'après l'original) ou aux crayons (sans avoir vu l'original, ils devaient inventer les couleurs) :

J'aime bien cette idée de colorer à la peinture, surtout chez les PS, ça permet de travailler un peu la technique en évitant le barbouillage systématique !

jeudi 26 juillet 2012

Les plantations de pomme de terre


Nos plantations de pommes de terre

J'aime beaucoup planter des pommes de terre avec les enfants. Je retrouve la joie et les petits mystères que je partageais enfant avec ma mère .
Cette année à l'école, je m'y suis prise un peu tard. J'ai trouvé chez moi pendant les vacances de printemps des pommes de terre oubliées dans un coin de ma cuisine et je les ai rapportées à l'école à la rentrée. Les enfants les ont observées : ils ont vu des "tiges" et des racines. J'ai proposé de les planter dans des bacs que l'on a placé à l'extérieur

plantationpdt.jpg

 
Très vite, des tiges et des feuilles ont grandi, grandi, comme dans "Jack et le haricot magique".
Pdt1semaine.jpg

 
Pdt1semaine3BIS.jpg

Pdt1semaine2.jpg

 
pdt8Juin.jpg

 
Nous les soignions tous les jours, et il faut dire qu'avec tout ce qu'il a plu, nous n'avons pas eu de problèmes d'arrosage ! Cela a permis d'observer la croissance de la plante, les insectes qui venaient grignoter les feuilles (la chenille qui faisait des trous !), le détail des feuilles. 
Mais la plante n'a pas eu le temps de fleurir. De toute façon, je ne suis jamais arrivée au stade de la fleur avec mes cultures de pommes de terre en pots : la plante se fane toujours avant, mais on récolte quand même. 
Les derniers jours de juin, on commençait à voir dans la terre comme une petite pomme de terre. Les enfants avaient grand peine à ne pas gratter pour voir de plus près.


pdtNew1.jpg
 

Comme c'était bientôt les vacances, il a fallu voir ce qui se cachait dessous :
PdtPied.jpg

 
Arrachées, les tiges ! Mais dessous, surprise !  il y avait  de nombreux petits" bébés pommes de terre", et même quelques grosses ! Il ne restait plus que la peau de la vieille pomme de terre que l'on avait plantée, cela n'a pas été facile aux enfants de l'admettre, mais en observant bien, on l'a vu.

PdtRecolte.jpg

 

Comme dernier travail avant les vacances, nous avons lavé les pommes de terre

puis mises à bouillir.

Et nous les avons mangées ! Elles étaient vraiment délicieuses !

dimanche 22 juillet 2012

Visite du Musée Matisse et découpages

Nous avons la chance d'avoir le musée Matisse à un quart d'heure de notre école. En cette fin d'année, il était bien temps d'aller le visiter.
Pour préparer, nous avons lu des albums sur Matisse , notamment ceux-ci :
et bien regardé les photos de l'artiste au travail, avec ses ciseaux, et aussi ses plantes, ses chats.

Sur le chemin, nous sommes passés devant sa résidence niçoise, le Regina.
Le musée est dans un très joli endroit, une très belle olivaie, et c'est également une très jolie maison.
Nous avons divisé la classe en deux. Une moitié est restée avec mon Atsem et quelques parents, dans la grande salle du sous-sol, occupée pour patienter à un grand coloriage que je leur avais préparé (matériel : photocopies A3 et crayons lyra ferby), reproduisant les grands papiers découpés exposés "Fleurs et Fruits"
Avec les autres enfants et les autres parents, nous avons visité le musée. Il y avait une exposition du photographe Brassai : nous en avons profité pour observer les portraits  qu'il a fait de Matisse en train de peindre, de crayonner, de découper.
Ensuite, nous avons observé les œuvres que j'avais sélectionnées : des papiers découpés, ou des pochoirs de papier découpé : les vitraux (rebaptisés algues), les costumes des prêtres, les œuvres sur Tahiti, la Piscine, les nus bleus. C'était bien suffisant. Les enfants ont bien compris comment le peintre travaillait, surtout grâce aux photos et aux calques de la Piscine. 
Devant chaque œuvre, j'ai laissé parler les enfants pour voir ce qu'ils percevaient, les questionner en fonction de ce qu'ils disaient. Ainsi, ils n'avaient pas bien compris qu'ils voyaient un vitrail en verre, et non pas du papier, mais ils ont deviné peu à peu. Ils ont aussi deviné ce qui était représenté quand il y avait figuration, et expliqué le choix des couleurs de l'artiste. Ils n'ont pas compris l'utilisation du pochoir, aussi j'ai attendu d'être à l'école pour reprendre la notion. 
Ensuite, nous avons permuté les deux groupes. 
Au retour, nous avons essayé d'inventer nous aussi des papiers découpés. Mais c'était trop difficile, et avec la chaleur, les enfants n'étaient pas enthousiastes. Alors, nous avons fait simplement les "copieurs" : j'ai photocopié des cartes postales achetées sur place, et allez les ciseaux !

Mais j'avais envie d'un peu de fantaisie. 
Les enfants ont découpé en équipe une très grande "algue".

Aussi, nous avons créé un TRES GRAND panneau que nous avons accroché à la terrasse de l'atelier :
slogan : Matisse s'invite chez les Moyens !