mercredi 13 mars 2019

Carnaval des Animaux (2) : la danse

C'est le Lion du Carnaval des Animaux qui a donc servi de support pour la danse que nous avons présentée au Carnaval de l'école.
Avec les enfants, nous avons recherché comment exprimer le caractère du lion, en particulier tel qu'il se dégage à travers la musique. Nous avions besoin d'un déplacement de type farandole, car les enfants devaient ensuite faire la ronde autour du parachute pour le lancer traditionnel de paillasse niçois.
Nous avons décidé d'alterner les déplacements et un arrêt où le lion grifferait l'air en puissance. Les lions griffus étaient parfaits, ce qui a été le plus difficile, c'est de se déplacer en ressemblant à des lions jusqu'au bout du morceau. Pour bien mettre mes lions en condition, j'ai rajouté l'introduction : les lions, accroupis, griffaient de plus en plus vite puis se levaient d'un bond dans l'accord final.

Pour travailler la chorégraphie, nous avons commencé par travailler l'expression en déplacement libre dans l'espace, puis peu à peu le déplacement en ligne, d'abord en ce tenant la main, la lâchant pour faire le lion griffu, puis sans se tenir.

A la fin du travail, nous avons rajouté le travail sur la farandole qui se déplace en serpentant, d'abord sous ma direction, puis avec un enfant bon leader.
Bien sûr, il fallait un déguisement. C'est aussi pour cela que j'avais choisi le lion : nous possédons pour notre classe un ensemble de chasubles jaunes. Restait à créer la crinière : en explorant Pinterest, j'ai décidé de fabriquer un col-plastron en crépon. Pour trancher sur le jaune, j'ai choisi de faire un mélange d'orange-carmin-marron. J'ai sectionné le rouleau de crépon sur sa longueur en trois parties, taillé des franges (la coupe du crépon est trop difficile pour les enfants); avec l'aide de l'atsem, les enfants ont agrafé les morceaux à un collier fabriqué en papier jaune plastifié.


J'avais prévu également d'utiliser ce procédé au poignet avec des chouchous, mais le temps nous a manqué. On peut aussi rajouter des oreilles avec des cercles à cheveux si on a beaucoup de de temps.
Avec un petit pantalon noir, ça fait bien l'affaire :

mardi 12 mars 2019

Carnaval (des animaux) (1) : la découverte par dvd

Cette année pour Carnaval, une collègue m'a fait redécouvrir le Carnaval des Animaux de Camille Saint-Saens. Cette musique écrite par le compositeur en guise de grosse blague ((voir l'histoire sur Wikipedia) est délicieuse à découvrir avec les enfants. Comme elle est découpée en petits morceaux, elle est tout à fait adaptée à l'écoute rituelle.
Mais surtout, j'ai découvert une gamme de support extraordinaire. En cherchant sur youtube, j'ai découvert Le lion dirigé par Myung-Whun Chung  Avec l'animation délicieuse produite par Andy Sommer et Gordon.

Alors, j'ai commandé le DVD et découvert l'ensemble, qui est remarquable, bien que le débit de Smaïn soit bien trop rapide pour des maternelles, mais comme c'est bref ce n'est pas bien grave. les enfants adorent, et moi aussi, les délicieuses animations qui se greffent sur le travail des musiciens que l'on découvre en plan rapproché, ce qui permet de travailler sur les instruments également.
Mais dans le lot, le plus superbe est l'application pour tablette, ou le film est repris avec des animations spéciales et où l'on peut découvrir l'œuvre entière sous la forme d'un livre à feuilleter et à écouter. Vous pouvez voir ce que cela donne ici. Grâce à l'Apple TV, j'ai pu le faire découvrir aux enfants collectivement.



mercredi 27 février 2019

Situation problème (5) : la date (4)

Ce matin, nouveau problème avec des nombres "inattendus". A la question habituelle du mardi : "quel numéro du jour sommes-nous ?" les enfants souhaitent répondre, mais je pense à cause des vacances, ont oublié la procédure et font des réponses assez inappropriées. J'en ai profité pour les traiter attentivement.

Voici les réponses obtenues : 20, 26, 28, 45
Les enfants n'ont pas nommé les nombres, ils ont simplement indiqué le chiffre à effacer, et par quel autre chiffre le remplacer.

Je vais les nommer quand je les traite.

Je commence par 20 et je m'adresse aux autres. Est-ce possible ? Je suis ravie, un enfant trouve : 20 est déjà passé ! Nous le cherchons dans notre calendrier mensuel : en effet, c'était pendant les vacances, il est barré.

Prenons 45
Je sens que les enfants ne sont pas d'accord mais ne savent pas l'expliquer.
Dans mon coin Math tout neuf (merci MHM !) je vais chercher la liste des nombres de 1 à 100.
Nous cherchons 45. Un enfant montre 54, on voit que les chiffres sont inversés, puis il trouve alors 45.
Nous voyons qu'il est très loin de 25, le nombre d'hier. Ce n'est donc pas lui. J'explique que le mois de Février est le plus cours, il n'a que 28 jours, on le voit dans notre calendrier mensuel, et on voit aussi que pour les autres mois c'et 30 ou 31.
45 n'est donc pas possible.

Pour les deux autres, la recherche est classique, et la réponse rapidement trouvé : c'est 26 parce que 6 est juste après 25 !

Ah, que j'aime ce genre de situation ! Tout le monde était très fier de jouer avec de grands nombres ! J'ai amorti mon coin Math !

vendredi 8 février 2019

Plantations : des fleurs jaunes pour la classe Jaune

Je me sers souvent de la couleur de ma classe pour motiver les enfants. Aussi, au marché, pour les nouvelles plantations, j'ai craqué pour trois fleurs : pensées, primevères, jonquilles.

Je les ai apportées en classe, et comme souvent, déposées simplement sur la table d'observation près du tableau.
Les enfants ont observé les fleurs avec curiosité; Au bout de quelques jours, nous en avons parlé : personne ne connaissait leur nom. J'ai proposé de les dessiner.
Nous avons d'abord retenu les couleurs nécessaires et je les ai fait trier par les enfants. Ensuite, j'ai posé un pot de fleurs par table avec les couleurs appropriées, et les enfants ont dessiné.
 J'ai obtenu toutes sortes de réalisations fort intéressantes.
       
Avant de partir en vacances, nous avons fait le point plantes :
pour chaque pot, nous avons ôté les parties mortes et observé :
- les jonquilles sèches, on les reconnait bien
- dans les primevères, il y a des bébés feuilles et des bébés fleurs : les boutons
- dans les pensées, des bébés feuilles
 

Le fait de manipuler les parties mortes a bien motivé l'observation ...

jeudi 7 février 2019

Renforcement de la chaîne numérique : la date

Aujourd'hui, suite des aventures rituelles de la date : une situation très simple pour renforcer la comptine numérique chez les plus faibles, ou arriver à la retrouver dans une situation simple et concrète.
Vendredi nous étions le premier. En dévoilant l'éphéméride du week-end , pouvons nous retrouver la date d'aujourd'hui ? Mais oui !
1.    2-3  ....  ?



...4 !
Pas encore évident chez certains, mais on va y arriver !

mercredi 6 février 2019

Situations-problèmes (4) : les pesées (1)

Cette année, avec mes Moyens, je favorise l'utilisation de la balance pour que les enfants puissent expérimenter. En voici le point à mi parcours :
1. La balance Roberval pour faire la cuisine :
Cette année, beaucoup de cuisine, au moins une fois par mois. J'ai délaissé mon pot gradué pour une Roberval que j'ai sauvé de la poubelle dans une école il y a quelque temps.
Nous pesons avec systématiquement ce qui doit être pesé.
Au départ, je n'ai rien dit de particulier. j'ai juste sorti la balance, dit qu'il fallait mettre une certaine quantité de farine dans la recette, qu'elle est indiquée par des grammes, que les grammes c'étaient la farine (ou autre ingrédient) mais aussi les masses marquées, et qu'il fallait qu'il y en ait autant de chaque côté.

Quand il y en a autant, ça balance. Je suis sûre que les enfants n'ont pas compris l'équivalence, même si j'ai fait passer les poids pour que les enfants les examinent : je ne vois pas pourquoi ils l'auraient compris, à bien y réfléchir même pour moi ce n'est pas évident autrement que par l'expérience : difficile de vraiment croire qu'une telle densité de métal puisse être équivalente à ce tas de farine si ce n'est par la répétition de l'expérience qui fait que les gâteaux sont réussis; aussi j'ai considéré que ce serait la même chose pour eux : à force de manipuler, on l'intègre.
Un enfant désigné ou plusieurs rajoutent donc peu à peu des cuillères d'ingrédients jusqu'à ce que "ça balance".
Parce que c'est ça la magie de l'objet : "ça balance ! "
 Il faut guetter !
A force de guetter, on s'est aussi rendu compte que quand on met trop de cuillères c'est de l'autre côté "qu'il y en a trop" : les enfants intègrent que cela penche toujours du côté du plus lourd.

2. La balance Roberval au coin marchande :
Entre les recettes, depuis la rentrée de Noël et depuis que j'ai trouvé un dispositif sécure pour que la balance ne tombe pas en écrasant les pieds d'un élève (elle est TRES lourde !), la balance a intégré le coin cuisine.

J'y ai recyclé notamment les anneaux de pâte à sel qui constituaient notre couronne de l'Avent et qui font très bien "cookies" dans notre coin marchande. Chaque matin, les enfants essaient toutes sortes d'équilibres.
 

3. J'ai retrouvé dans des coins inexplorés du matériel deux autres balances à deux plateaux que j'ai intégré au coin marchande : une plus légère, jouet avec des poids, de ce genre


une de chez Celda, pour des expériences avec des liquides, avec deux gros bacs et des curseurs, de ce genre.

On va pouvoir faire des comparaisons ...


4. Dans notre parcours EPS en ateliers de la deuxième période, il y a toujours 2 balançoires pour s'exercer à l'équilibre. Profitant de la présence d'une stagiaire Atsem, j'ai créé un atelier "balance" pour les volontaires, qui a eu un certain succès !

Certains ont bien compris que s'ils voulaient y arriver seuls, ils devaient mettre les pieds à la même distance des deux côtés, ce qui est facilement repérable par les petites barres qui y figurent ...

lundi 4 février 2019

Situations problèmes (3) : la date (3)

Aujourd'hui, une situation dont la difficulté m'a surprise : je ne m'attendais pas du tout à ce qu'elle pose problème à tout le monde.
Les enfants attendaient avec impatience que le mois de Janvier se termine, car ainsi nous tournons la page de notre calendrier mensuel et découvrons la page avec le nouvel animal du mois.
Tous savaient donc que c'était le premier jour du nouveau mois, puisque nous venions de découvrir le loup, alors qu'hier nous en étions encore à la photo de la perdrix des neiges.

Et voilà que je pose la question habituelle. Quel est le numéro du jour ?
Le croirez-vous ? Grand silence embarrassé !
Finalement, trois enfants s'enhardissent, dont voici les réponses :

Je mets l'affaire en débat. Des enfants argumentent : quand c'est le début c'est 1.
Cela ne convainc absolument pas les défenseurs du 3 et du 4.
Il faut passer à la vérification :
Nous en avons tiré une loi : quand c'est le début, c'est "un" ... Affaire à suivre