dimanche 7 octobre 2018

Ecoutes rituelles (2) : Les feuilles mortes

Dans les écoutes rituelles, il faut varier les styles de musique. Associant chanson et poésie, j'ai choisi les Feuilles Mortes pour notre deuxième écoute rituelle.
J'ai présenté la première avec la version d'Yves Montand où il débute en parlant.

En deuxième écoute, j'ai choisi la version de Lambert Wilson, entièrement chantée.

En troisième, la version flamenca, où il fallait deviner l'originale : deux ont trouvé, ouf !


Nous avons pu aussi travailler sur les instruments, variés selon les versions.

dimanche 30 septembre 2018

Ecoutes rituelles (1) : Villa Lobos

Cette année, je m'attelle à continuer et renforcer ce que j'avais commencé à faire l'année dernière : les écoutes rituelles. Ecouter chaque semaine le même morceau de musique en travaillant différentes choses
J'ai découvert la mise en place de cette activité grâce à nos CPD Musique 06, qui ont publié une note sur le site pédagogique de la DSDEN 06, ici. Tout y est bien expliqué
J'ai décidé de commencer l'année avec un de mes morceaux préférés, Bachianas Brasileiras n°5 de Villa Lobos.

Première écoute : j'aime beaucoup l'interprétation de Barbara Hendricks. On la trouve sur youtube :


Pour la première écoute, c'est la découverte du morceau par les enfants : la voix et les instruments.
La deuxième écoute a été au gymnase : nous avons écouté, puis évolué en dansant sur la musique. J'ai formé deux groupes : un évolue sur le jeu des violoncelles, l'autre sur la voix de la chanteuse.
Pour la troisième écoute, j'ai cherché une vidéo où l'on voit bien les violoncelles et la chanteuse.

Cela a permis de repérer le chef, qui donne le départ, mais qui est aussi le soliste qui accompagne la chanteuse. On voit très bien que tous les musiciens ne font pas la même chose, et on peut visualiser les pizzicatis que seulement certains font.

Je n'ai fait que trois écoutes sur cinq car en ce début d'année dans ma nouvelle classe, j'ai eu de nombreux problèmes techniques, cela tournait aux gags à répétition : lecteur cd minable, clé qui ne fonctionne pas, lecteur qui ne veut pas retourner en arrière. Mais j'avais prévu également de montrer aux enfants le même morceau avec d'autres instruments:
la guitare avec Nana :


ou uniquement instrumentale(violoncelle et guitare):


On peut trouver ma fiche de séance sur Edumoov ici

samedi 15 septembre 2018

P'tit truc tout bête (1) : pour former très vite des équipes ...

En Activités Physiques, vous avez besoin très vite d'équipes aléatoires pour vos quatre ateliers et vous utilisez du petit matériel. Voici une solution toute bête et très rapide.
Je travaille en ce moment avec des anneaux. J'ai besoin de 4 équipes.
4 couleurs d'anneaux: je choisis 7 anneaux de chaque.
Je les distribue aléatoirement aux enfants.
Je choisis 4 briques, une de chaque couleur, que j'installe à côté de chaque atelier.




A la rotation, les briques tournent dans le sens des aiguilles d'une montre, et les équipes suivent leur couleur !

On repère tout de suite qui se trompe !



mercredi 5 septembre 2018

Pour une réunion de parents réussie : emploi du temps et Klassroom



La réunion de parents est une véritable angoisse pour les enseignants débutants, et est stressante pour tout le monde. La reprise est déjà difficile avec des élèves inconnus, et s'y rajoute le fait de devoir donner bonne impression à des parents inquiets alors que l'année scolaire, même si on l'a préparée, reste encore une grande aventure.
J'ai pris l'habitude de mettre un ordre du jour très précis, notamment face à des parents de Petite Section qui découvrent souvent tout de l'école. Je leur demande de poser les questions à la fin de mon exposé, si je n'ai pas abordé leur sujet d'interrogation. je distribue à chacun l'emploi du temps de la classe, et nous suivons le fil de la journée pour aborder tous les sujets : l'accueil permet de parler de la politesse, le passage aux toilettes et le sport des tenues vestimentaires, etc. tout en abordant les grands points du programme.
Ce sera la deuxième année que j'utiliserai Klassroom pour illustrer mon propos. Le fait de projeter la page de  la classe sur le grand écran télé depuis le téléphone grâce à l'apple tv rend les choses beaucoup plus vivantes : les petits films tournés l'année dernière, les photos des activités, cela donne envie. Et pus l'on pourra montrer, pour cette année :
la rentrée en Musique avec l'intervention del'accordéonniste tournée en vidéo



le premier pain confectionné par les enfants, en photo, avec la fiche recette sous word à télécharger

l'extrait youtube de notre nouvelle ronde, la drôle de machine.

ce qui donnera également envie aux parents d'utiliser Klassroom. Comme c'est ce jour-là que je leur donne le code d'accès à la classe, je vois certains se connecter en direct !

lundi 3 septembre 2018

Aujourd'hui on retrouve nos marmottes. Bonne rentrée à tous !
photo Hatsuo Adahihara

dimanche 2 septembre 2018

Pour rendre la rentrée plus jolie

Demain c'est la rentrée.
Pourquoi ne pas la rendre plus jolie, pour vous et vos élèves ?
Comment faire ?
1. Des fleurs
en pot, cette année :
courses au marché hier matin :
un joli tournesol, parce que c'est joli et parce que ma nouvelle classe est la classe Jaune
des pourpiers, dont les fleurs multicolores, vont s'ouvrir très longtemps, jusqu'à l'hiver :
2. De petits cadeaux :
- une autre fleur, mais en papier celle-là,  toute blanche (pas comme sur ma photo) fabriquée à la presse pour le porte-manteau : demain, je vais les installer sur une grande feuille, chaque enfant va en choisir une et la peindre, puis placer la photo :

- un petit sac, commandé sur Amazon : chaque enfant en tirera un au sort (pas de dispute pour les couleurs comme cela) et cherchera son étiquette pour le marquer à son nom. Ce sac, appartenant à la classe, prêté pour l'année, servira au transport des cahiers entre l'école et la maison. Quand il est vide, il est accroché au porte-manteau de l'enfant.

3. De la gastronomie simple
Pour revenir aux plaisirs simples et à la définition du mot copain, fabrication de pain à la machine à pain. Ca devient une habitude maintenant. Cette année, comme il n'y a pas cantine le premier jour, ça incitera les enfants à revenir l'après-midi : il faut goûter le pain ! Recette et démarche ici.





mercredi 22 août 2018

Défendons les espèces menacées : la poésie à l'école (1)


Dans un de ses derniers articles, Charivari nous parle de la poésie à l'école, de la desertification du genre, de la nécessité d'en apprendre par cœur, de ses hésitations et de ses démarches pour l'école élémentaire.
J'ai pu constater en tant que formatrice que la poésie à l'école est une espèce en voie de disparition, davantage même que les chansons (et oui, les chansons aussi, misère! ). Je ne saurai vraiment l'expliquer, disons pour résumer vite fait que c'est dans l'air du temps et que cela n'a guère de sens pour la plupart des enseignants du primaire, même si c'est dramatique, triste, et contraire à la réglementation.

En ces temps de rentrée, essayons de déconstruire cette idée et de construire du positif.
Pour l'élémentaire, je conseille de s'appuyer sur l'article de Charivari, très constructif pour établir ses propres démarches.

Je ne pourrai pas écrire cet article sans saluer la démarche de Christian Jacomino, dont je suis le travail depuis les débuts de l'expérience. Pour l'enseignement du Français et de la poésie au cycle 3, c'est une pure merveille, et entreprendre un m@p, c'est un petit miracle à chaque fois, quel que soit le public : enfants, adultes, français, étrangers, élèves en réussite ou en échec, réfractaires de tout poil. Je sais que vous ne me croirez pas, je vous dis simplement : testez par vous même.
Le catalogue des poèmes et textes, français ou étrangers, même parfois en langue étrangère,en libre accès, très riche, ici.
Pour comprendre la démarche, un interview, ici.
Une de mes propres expériences, ici

Mais, ensuite, parlons de chez moi, la maternelle.
Certains croient que la poésie survit encore en maternelle. Pas vraiment.
Il est assez significatif, déjà, de voir les supports écrits que l'on lui laisse : parfois aucune trace écrite, cela reste tradition orale. Ou une photocopie, collée dans un cahier au milieu du reste, ou dans le cahier de liaison entre la réunion des parents et la cantine de janvier.
De plus, la poésie est noyée par les comptines de tout poil, et par la confusion des genres.
Loin de moi l'idée de supprimer les comptines. J'adore, les enfants aussi, et c'est un élément essentiel de l'apprentissage de la langue.
Mais on ne doit pas confondre comptine et poème. Aussi, pour aller plus vite ici je ne parlerai que de la poésie patrimoniale, ce sera plus simple.

La poésie, en maternelle, cela s'inscrit dans le temps.
Le temps de la journée : elle peut être ritualisée : retour au calme, transition, fin de journée pour se dire au revoir ...
Une petite idée rigolote pour le rebrassage : le tirage au sort. Descriptif ici
Le temps de la semaine : à l'intérieur de la plage horaire pour la langue orale collective, pour les comptines de tout poil, un jour dévolu à la poésie
Le temps de l'année : des moments favoris.
Tout d'abord, des festivités qui perdurent et construisent de jolis moment, le Printemps des Poètes.
Le Printemps des Poètes, c'est un site, avec de nombreuses ressources consultables toute l'année, ici.
Le Printemps, c'est un thème annuel : pour 2019, la beauté, vaste programme ! Préparez-vous pour le 9 au 25 Mars 2019, c'est ici. Avec une affiche annuelle, splendide. L'année prochaine ce sera Billal. Plusieurs fois, ça a été un niçois que j'adore, Ernest Pignon Ernest :

Le Printemps des Poètes, c'est aussi vous, moi, dans votre classe, dans votre école, ce que vous en ferez.

Dans sa classe, c'est la possibilité de choisir un des poèmes du Printemps, de l'illustrer et d'en faire un livret souvenir publiable grâce au site qui s'occupe de la maquette. J'en ai parlé ici.
On peut reprendre des activités proposées par le Printemps des Poètes, comme ici une marche sur des cordes sur le poème d'Eluard Liberté.

Dans mon école, le Printemps des Poètes est un très joli moment construit avec différents éléments et supports selon les années, et quelques constantes.
- La Babel heureuse, où nos parents ou grands-parents d'élèves viennent réciter des poèmes dans une langue étrangère dans une classe, un grand moment de bonheur.
- des échanges entre classe : on se récite ou se montre les uns les autres des poèmes
- des échanges avec l'élémentaire : des classes viennent nous réciter leur poème, parfois avec de très belles mises en scènes, mais nous aussi en maternelle ne sommes pas en reste, un moment d'égalité partagée très constructif.
- des partages entre adultes, comme ici ce très beau film réalisé par un pro papa d'élève, Paul Vallespi
Toutes ces activités bien sûr peuvent être reprises le long de l'année.

Le temps des saisons, des fêtes, tout est prétexte à poésie ...

La poésie en maternelle, c'est aussi parler des poètes. Tout comme pour les peintres, j'aime bien aborder avec les enfants le côté humain du poète. Avec certains, comme Prévert, c'est très facile, car il y a beaucoup de photos. j'en ai parlé ici.


Et pourquoi se limiterait-on à l'oral ou au papier ? Tous les supports sont bons :
vive Youtube !

Le théâtre n'est pas oublié. Nous avons mis en scène un poème pas évident du tout avec des petits, Déjeuner du matin de Jacques Prévert. Démarche ici

Tant de façons existent que tout le monde peut s'y lancer à sa façon. Plus d'excuses, en cette rentrée, FONCEZ !