vendredi 31 décembre 2010

Relecture De Brigaudiot, 21 : outils utilisables pour les GS, les jeux phoniques


Les jeux phoniques.

            "PROG rejette les situations de classe offrant directement des activités « méta » aux élèves, comme le seraient des correspondances graphèmes-phonèmes présentées en « tableaux de sons », c’est-à-dire les correspondances entre signifiants de l’écrit et signifiants de l’oral, parce que ce serait une manière de perdre les élèves les plus fragiles.
5.F.1 Comment construire des jeux phoniques ?
            les éléments sonores, classés des plus faciles à traiter aux plus difficiles, sont :
- les onomatopées de la langue, par exemple « cocorico »
- les prénoms, prénoms+noms
- les « logatomes » (non-mots, comme rapimolatu)
- les comptines simples
- les rimes (assonances)
- les syllabes (orales). L’unité sur laquelle on peut « attirer l’attention » des enfants très jeunes est d’abord la syllabe. C’est l’unité qu’ils savent le mieux segmenter, parce que c’est une réalité articulatoire… On commencera …d’abord à la finale d’un mot, puis à l’iitiale
- les phonèmes enfin, qui sont des unités tout à fait différentes et qui sont les plus difficiles à discriminer."

"Rappelons une précaution essentielle : il n’y a AUCUN SUPPORT ECRIT utilisé dans ces jeux, ni avant, ni pendant, ni après les consignes."
En effet tout support écrit construirait des rapports chaîne sonore-chaîne écrite, alors que PROG pose que ce sont les enfants qui découvrent ces relations, individuellement et à leur heure.

mardi 21 décembre 2010

Activités graphiques : Répertoire (1)

Grace à notre carte de Noël nous avons créé un répertoire graphique, 







que les enfants découvriront affiché en classe à la rentrée :

jeudi 16 décembre 2010

Projet de classe : travail autour du portrait (7) : Lutins façon Andy Warhol(2)



J'ai fait une photocopie de chaque photo d'identité. Chaque enfant a collé une gommette rectangulaire pailletée de la couleur qu'il voulait, attaché un pompon étoile à un fil de feutre rouge, puis dessiné sourcils, barbe et moustache au feutre métalisé. Le tout est encadré dans un cadre magnet acheté en solde cet été à Eurodif par lot de quatre.


mercredi 15 décembre 2010

Noël : activités graphiques (4) : carte de vœux

Cette année dans ma classe c'est la mode du papier à offrandes,  des feutres métalisés Giotto (une vraie merveille, couvrant et très facile d'usage pour mes petits), et du rhodoïd. Là, j'ai fait fort, j'ai combiné les trois !
A partir d'un pliage en origami que j'ai trouvé dans un fichier japonais, nous avons élaboré la carte pour que le recto-verso soit visible grâce au rhodoïd :
Au centre du papier or, une poésie. Sur les bords, les enfants devaient réaliser un cadre en "décorant". Le résultat a été bien au delà de mes espérances !

  J'ai décidé d'en profiter pour créer un répertoire de formes graphiques pour la classe.

mardi 14 décembre 2010

Noël : activités graphiques (3) : les boules



Avec le fichier devenu quasi-introuvable d'Henriette Denat, je réalise des décors de Noël. je transforme la fiche des lignes verticales, en décor de Noël. Cette année, je ne l'ai pas tirée comme je le fais parfois sur rhodoïd comme pour les sapins. Les deux fiches vont inaugurer le cahier de graphisme design que nous allons commencer :
- sur papier bleu, il faut tracer les rayures qui manquent dans les boules en changeant de couleur, et coller les gommettes autour des boules.




- sur papier jaune, il faut seulement repasser les rayures et "sauter" les boules, toujours  en changeant de couleur. Les gommettes sont collées dans les boules restées blanches.



Quand on affiche toutes ces feuilles, l'effet de masse produit est très joli !

lundi 13 décembre 2010

Noël : activités graphiques (2) : les sapins


Au départ, un sapin en grosses rayures dont j'ai fait une photocopie sur papier ordinaire. Je donne à chaque enfant un rhodoïd tromboné au sapin, et il repasse les traits visibles par transparences au feutre doré ou métallisé. J'enlève les trombones. Il colle ensuite gommettes étoilées et rondes. 

 Placés sur les fenêtres, les sapins sont recto-verso, et beaucoup plus jolis et visibles le soir...

dimanche 12 décembre 2010

La lettre au Père Noël

Nous avons écrit au Père Noël, ou plutôt j'ai écrit sous la dictée, mais j'ai fixé l'idée générale : pas de demandes, juste une lettre d'amour !

Jeudi 9 Décembre
                                  Gentil Père Noël
Nous t'aimons. Tu es beau. Tu es très gentil parce que tu amènes des cadeaux aux enfants sages, et que tu amènes les lutins.
Prends soin de toi : mets un pull, une veste et un bonnet rouges parce qu'il fait froid. Fais très attention de ne pas attraper froid dans la neige.
           Au revoir. Gros bisous.
                            La classe des moyens

Ensuite, nous nous sommes entraînés très sérieusement pour que les enfants arrivent à écrire leur prénom le mieux possible pour signer :


Puis les enfants ont fait des dessins.
Nous avons ensuite confectionné l'enveloppe : les enfants ont écrit Papa Noël, les heureux lauréats ont été choisis parmi ceux qui avaient les initiales correspondant aux lettres dont on avait besoin :
Nous avons eu beaucoup de chance : nous avons remis la lettre en personne, et il l'a ouverte !

Je crois qu'il était content !

samedi 11 décembre 2010

Noël, activités graphiques (1) : Les rennes

J'ai trouvé ce très joli renne de Noël chez Joel.
Nous l'avons adopté et multiplié, puis collé sur notre petite fenêtre qui donne sur la cour des PS :

La consigne pour le décor était : renne au feutre en graphisme, bois au crayon Lyra en coloriage. C'est là que je me suis rendu compte que certains enfants ne faisaient pas encore la différence entre feutres et crayons !

dimanche 5 décembre 2010

Noël : lectures (1)

Quelques bons livres pour Noël, histoire de sortir de la mièvrerie de certaines publications :
Quand je serai grand je serai le Père Noël  de Grégoire Solotareff, ou comment naît une vocation
Et le lendemain de Noël, de James Stevenson, qui a permis une bonne discussion avec mes élèves (on aurait pu allumer la bougie "philo" comme dans ce n'est qu'un début !
C'était le point de vue opposé d'un grand classique que l'on a lu aussi :



jeudi 2 décembre 2010

Calendrier de l'avent (3)

Aujourd'hui, mise en place officielle du Calendrier de l'Avent.
Nous avons découvert le calendrier de Décembre, noté Noël, les jours de vacances, les événements importants.


Nous avons vu que le dernier jour de classe était le 17, et nous avons rappelé qu'il y aurait 26 boules, une pour chacun, donc plusieurs certains jours. Nous avons placé ces deux nombres sur la bande numérique :


Pour sa manipulation, j'accroche le petit sapin au tableau :

L'élève désigné cherche la boule de son jour : aujourd'hui un élève a cherché pour hier la boule n°1, et pour aujourd'hui j'avais prévu 2 boules pour deux autres élèves.
Pour ne pas laisser de vide, nous avons accroché les pinces numéros à la place des boules manquantes :

lundi 29 novembre 2010

Marelles (3) : vers la vraie règle...


Aujourd'hui, nous avons rajouté le lancer : j'ai remplacé le caillou par un petit sac lesté. Les enfants aiment ce jeu et se concentrent beaucoup, mais cela reste encore une activité difficile et fatigante, à limiter dans le temps...

Calendrier de l'avent (2)

Nous avons fini la fabrication de nos boules, assez fidèle au modèle original.
Chaque fabricant a choisi :
- le bonbon parmi trois gammes possibles.
- un papier à offrandes, trois choix possibles parmi ceux acheté dans une épicerie asiatique, dont celui-là :
Il a ensuite collé une gommette nombre entre 1 et 17, glissé le papier dans la boule, fermé la boule, déchiré le papier autour.
Cela donne recto-verso : 

Certains nombres ont été fait par deux enfants différents, puisqu'il n'y a que 17 jours pour 26 élèves.
Nous allons les accrocher avec un petit crochet métal spécial boule trouvé à C2euros, au petit sapin de tissu-calendrier de l'avent que nous avions utilisé l'année dernière.
J'ai caché les poches avec des pinces à linges numérotées qui serviront d'étiquette-repère chaque jour pour trouver la bonne boule.
Nous allons accrocher les boules. Chaque jour de décembre, un enfant (ou deux) désigné cherchera la bonne boule  avec le bonbon surprise et pourra l'emporter chez lui. Photo du calendrier terminé jeudi !

vendredi 26 novembre 2010

Marelles (2) : que c'est dur de sauter !

Les enfants ont ensuite cherché les différents moyens de sauter : cloche pied, pieds joints, à l'envers... Ils ont expérimenté en créant leur propre marelle.
Aujourd'hui, je leur ai montré une marelle traditionnelle, et comment s'entraîner à sauter selon un code convenu. Dur, dur de sauter à cloche-pied !

marelles2
envoyé par dvorahzehev. - La vie de famille à travers le monde en vidéo.

Les enfants ont ensuite cherché les différents moyens de sauter : cloche pied, pieds joints, à l'envers... Ils ont expérimenté en créant leur propre marelle. Aujourd'hui, je leur ai montré une marelle traditionnelle, et comment s'entraîner à sauter selon un code convenu. Dur, dur de sauter à cloche-pied !

mardi 23 novembre 2010

Activités graphiques, bibliographie (1) : Graphic'arts (1)

J'ai enfin reçu le livre Graphic'arts pour compléter ma collection dont j'ai parlé ici.


Il est superbe !
Dès l'avant propos, je savoure :
"(L'enfant) se comporte comme un explorateur et un créateur de formes. L'école doit lui offrir les conditions pour développer ses capacités... Par le graphisme, l'enfant joue avec des formes pour créer des variations de tracés sur des surfaces. Le caractère fonctionnel, ludique, esthétique ou communicatif de la production à réaliser devrait être le moteur de cette activité. "

lundi 22 novembre 2010

Projet de classe : travail autour du portrait (5)

Voilà notre dernier petit délire autour de Dubuffet !

C'est-y pas beau !

A part ça, je me sens bien seule sur ce blog. Beaucoup de passage mais aucun commentaire !
:-(

vendredi 19 novembre 2010

Projet de classe : travail autour du portrait (4)


Dans le cadre de mon projet portrait, j'ai eu envie de travailler sur Dubuffet en reprenant ce qu'avait fait Nanoug.
C'était très amusant de voir qu'un portrait peut être à la fois très fantaisiste et très ressemblant. J'ai proposé aux enfants le coloriage à partir de la base noir et blanc de l'autoportrait de Dubuffet. J'ai été très contente des résultats obtenus, les enfants se sont bien appliqués et cela renouvelait l'activité rayures en graphisme. J'ai proposé aux enfants d'être fidèles à l'original qui se trouvait sur l'écran de l'ordinateur, donc ils devaient faire des allers-retours pour bien vérifier leur zone à colorier; pour ceux en difficulté, j'ai donné un modèle imprimé sur l'imprimante couleur.

J'ai ensuite proposé aux enfants les tableaux du Surintendant et le dessin à Paul Valet. Mais je n'ai fourni que la photocopie, pas l'original. A eux d'inventer un tableau, en choisissant de garder bleu et rouge ou de décliner deux autres couleurs au choix. Les enfants savaient qu'ils créeraient quelque chose d'original, sans fidélité au tableau.
Mais, déviation du coloriage scolaire qui a horreur du vide, très peu d'enfants se sont résolus à laisser des zones blanches. De même, peu ont respecté les hachures, pourtant visibles. 

Pour le dessin à Paul Valet, il y avait une petite blague de ma part : l'original de ce dessin est en fait noir et blanc, un dessin aux simples contours. M., quand elle l'a vu,  a bien compris l'esprit de l'auteur : "ça lui plaisait comme ça, il n'avait pas envie de mettre de la couleur". Elle, elle avait choisi vert et jaune, et avait bien respecté les hachures.
R. a bien aimé le bleu et rouge, il les a utilisés spontanément lors de la séance de  peinture libre :
Notre petit coin Dubuffet est très complet à présent :

jeudi 18 novembre 2010

le jour des mots d'enfants

Aujourd'hui, de jolis mots d'enfants :

1. Ce matin, je voulais qu'il trouve le numéro du jour. Comme tous les jours, j'ai insisté sur celui d'hier et commencé le début d'aujourd'hui :
"-Dix-sept, di....
-... manche, maîtresse !

2. A la récréation, A. le plus grand, vient se plaindre pour B. en le tenant par la main : " C. a fait mal à B. !"
Alors mon ATSEM demande :
- "et B.,  il n'a pas de langue ?
 A. répond : "- mais oui, B. a une langue !"
Alors B, toujours silencieux, ouvre grand la bouche et nous montre sa langue pour bien prouver qu'il en a une !

mercredi 17 novembre 2010

Calendrier de l'avent (1)

J'ai cherché pour l'école un nouveau calendrier de l'avent et je n'ai rien trouvé qui me plaise. Le calendrier de Choupi faisait trop bébé et les autres qui proposaient des livres étaient hermétiquement clos, ne laissant pas juger de la valeur des textes. Aussi, cet après-midi, j'ai acheté les boules

 pour faire
ça avec Léon pas sur les murs
j'ai trouvé l'idée vraiment superbe !

Au lieu d'aller jusqu'à Noël, je vais prévoir 17 numéros boules qui correspondent au compte jusqu'aux vacances. Mais comme j'ai 26 élèves, je vais prévoir certains numéros en double pour que chacun puisse préparer sa boule, la décrocher le bon jour et l'emporter à la maison...

mardi 16 novembre 2010

Café philo en maternelle ?

Sandrine avait parlé des cafés philo ici. Cette semaine, j'ai appris qu'à Nice le film "ce n'est qu'un début" qui filme une expérience passe au Rialto jeudi soir avec débat. J'ai bien envie d'y aller voir.

dimanche 14 novembre 2010

Construction de la bande numérique : de 1 à 30 (2)

Vendredi, nous avons fini de construire notre bande numérique, de 20 à 29, comme ici. Tout s'est déroulé de façon similaire, hors le 22. Les enfants ne l'aimaient pas. A deux reprises, ils l'ont exclu de le la bande lors du tri de tickets. Ce redoublement du 2 ne leur plaisait pas, ils ne le comprenaient pas. Il a fallu insister :
-le 2 devant, c'est le signe de la famille du vingt.
- et en comptant dans l'ordre 20, 21, 22, il est bien à sa place.
Mais je ne crois pas que l'affaire soit gagnée, il faudra sans doute y revenir.
Je n'avais pas rencontré ce problème avec 11.
Nous avons juste prolongé avec 30 et 31, puisqu'il il n'y a pas de 32 juillet ou de 32 Octobre...

samedi 13 novembre 2010

Marelles 1 : découverte

Nous avons commencé un travail sur les marelles.
Pingu y trace, puis joue avec Pingo, à la marelle.
Nous l'avons simplement regardé sans trop expliquer.
J'ai suggéré de construire des marelles et d'y jouer dans la salle de jeu. Aussitôt, Alice a proposé d'utiliser des cerceaux "puisqu'on ne peut pas écrire par terre".
Dans la salle de jeu, j'ai regroupé les enfants par équipes (de 4 ou 5) et donné un cerceau moyen à chacun pour que l'équipe construise une marelle, puis y joue librement.






mardi 9 novembre 2010

Projet de classe : travail autour du portrait (3)

Notre exposition a beaucoup de succès :
Je craque pour le dernier portrait en date :
Je ne savais pas qu'il y avait des stars dans notre classe !
;-)

Nous avons lu le récit sur un collègue :

dimanche 7 novembre 2010

Projet de classe (2) : travail autour du portrait


Notre travail a commencé !
D'abord affichage du tableau mystère :
Mais que font donc ces deux personnes ?
l'Atelier du Peintre de Vermeer de Delft
Le tableau a été affiché au...tableau, ma question lancée.
Fin du premier jour : il peint. 
et moi : "Mais quoi ?"
Deuxième jour : la couleur sur la toile a donné une piste à quelqu'un, et l'on a creusé tous ensemble pour finalement trouver.
et moi : "Faisons pareil !"
J'ai alors montré rapidement une collection de reproductions de portraits de tableaux du Moyen Age à l'époque moderne, en expliquant aussi le rôle de la peinture avant qu'existe la photographie. 
Et puis on a joué à "je te tiens, tu me tiens... au bout du pinceau ! ou de la craie en gel (les plus adaptées aux 4 ans sont les Lyra)...


Le modèle a parfois fait rajouter des choses au peintre mais pas souvent. Nous avons tout regardé ensuite, mais seul le "portraituré" avait le droit de faire des commentaires; il en a fait peu, assez content, et s'il a mentionné quelque chose, c'était toujours un détail : "le pantalon est trop court", ou bien "il a oublié les oreilles (alors que le corps n'a même pas de bras !). Ou encore "il m'a fait une robe !" ; la petite fille était en pantalon : déjà le poids des stéréotypes : une fille, c'est en robe !
J'ai affiché l'ensemble dans le couloir qui mène à ma classe, les enfants et leurs parents découvriront lundi en arrivant !